Liège projeté : les astuces pour bien les appliquer dans un van aménagé

0
43

Le côté confort d’un véhicule utilitaire est toujours négligé. Or, il peut être gênant et agaçant de se retrouver dans un van bruyant et d’être exposé à la chaleur et à l’humidité. Pour faire face aux problèmes d’isolation intérieure de votre fourgon aménagé, le liège projeté constitue une solution efficace. Il garantit, en effet, un confort optimal en réduisant la condensation et en supprimant les ponts thermiques tout en étant un bon isolant phonique. Voici les différents points à savoir sur la préparation de ce produit et son application.

Les éléments dont vous aurez besoin

Pour connaître la quantité de liège projeté nécessaire pour votre véhicule, il faut d’abord déterminer la superficie totale à isoler : paroi, plafond et plancher. Par exemple, pour traiter une surface de 16 m², il faut prévoir 3 pots de 12 Kg. Différents outils seront également utiles pour préparer le produit et les zones à traiter : malaxeur, pistolet à peinture ou à crépir, couteau à enduire, compresseur 100 à 150 L et équipements de protection (combinaison, lunettes, gants et masque).

Les différentes étapes pour la préparation de la surface à traiter

Le travail commence par un nettoyage de la carrosserie. Il faudra bien prendre votre temps et ne pas vous précipiter, car la qualité et la durabilité de votre isolation dépendra essentiellement de la propreté de la surface à isoler. Une fois la carrosserie bien nettoyée, le ponçage des surfaces peintes est effectué avec du papier à poncer afin de permettre une accroche optimale au liège. Ensuite, il faut dépoussiérer toutes les parties préalablement poncées à l’aide d’un chiffon humide qui retient efficacement les poussières. Un dégraissage est également recommandé pour une meilleure adhérence. Enfin, il convient de couvrir les zones où vous n’allez pas appliquer l’isolant comme les joints de portes, les baies, etc.

La pose du liège projeté

Avant d’appliquer le produit, il faut d’abord bien mélanger ses composants (le liant et l’encre) pendant 5 minutes pour obtenir un résultat uniforme et garantir une bonne accroche. Il faut aussi régler le pistolet à crépir et faire un test sur un panneau en resserrant la vis progressivement si besoin. Pour ce qui est du réglage de la pression de sortie du compresseur, il doit être à 4 bars. Une fois la préparation du produit et des équipements terminée, la pose du liège peut enfin commencer. De préférence, il faut travailler par zone de 1 m² ou moins et dans un environnement de 5 à 45 °C. Le remplissage (couche par couche) doit également être régulier et dynamique tout en évitant d’appliquer directement une couche trop épaisse qui aura tendance à sécher lentement et n’offrira pas une accroche efficace. À noter d’ailleurs que le temps de séchage entre 2 couches est de 24 h au minimum.

Leave a reply